Jim Thompson, une grande figure dans l’histoire de la soie thaïlandaise

Citoyen américain né en 1906, James Harrison Wilson Thompson plus connu sous le nom de Jim Thompson était un architecte New Yorkais d’avant-guerre.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata, Jim Thompson s’engagea dans l’Armée américaine.
Affecté en tant qu’officier à l’OSS (Office of Strategic Services), ancêtre de la CIA, James Wilson Thompson était chargé de travailler avec les forces françaises en Afrique du Nord. Sa position lui a également permis d’être affecté en Asie, donc en Thaïlande.

Jim Thompson, en quelques mots :

Jim Thompson

Jim Thompson

Dès son arrivée, J. Thompson tomba sous le charme de la capitale thaïlandaise au point de s’y installer à la fin de la guerre.
Persuadé que, grâce à la paix et à l’expansion du trafic aérien, la Thaïlande et Bangkok se développeraient en tant que destination touristique, Jim Thompson acquit une Maison afin de pouvoir accueillir les voyageurs d’Occident.
Peu d’hôtels étaient présents à cette époque là. Seul le Mandarin Oriental donnant sur la rivière Chao Phraya pouvait se vanter de proposer des chambres « décentes ».
Monsieur J. Thompson fût également impliqué dans la réorganisation de l’hôtel Oriental. Charlie Chaplin, Noel Coward et Somerset Maugham ont été quelques-uns de ses clients les plus célèbres.

Pendant son exil en Thaïlande, Thompson se passionna pour la soie tissée au point de se consacrer à la renaissance de cet artisanat tombé dans l’oubli. Il redonna un souffle nouveau aux techniques de production. Sa société Jim Thompson Thai Silk a énormément contribué au renouveau du tissage de la soie thaïlandaise ainsi qu’à sa réputation internationale.
Pour sa contribution au renouveau du développement de l’industrie de la soie, Monsieur J. Thompson a reçu l’Ordre de l’Éléphant blanc des mains du roi de Thaïlande, une décoration souvent accordée aux étrangers pour services exceptionnels rendus en Thaïlande.

Lors d’un week-end (le 26 mars 1967) chez des amis, dans les Cameron Highlands en Malaisie, Thompson disparut sans jamais laisser le moindre indice sur ce qui lui était arrivé. N’ayant pas d’hériter légitime, ses biens ont servis à créer une fondation qui porte son nom. Sa Maison à Bangkok transformée aujourd’hui en Musée recense les plus belles pièces de l’art thaïlandais. Des visites guidées de la Maison sont organisées toutes les demi heures dans toutes les langues. (anglais, thaï, français, espagnol) Si vous êtes de passage à Bangkok, n’hésitez pas à faire un tour dans la Maison des Thompson. Vous pourrez ainsi mesurer tout l’impact qu’à eu J. Thompson sur la Thaïlande.

Abonnez-vous à notre chaîne de voyage et découvrez le guide de visite de Bangkok : guide Avant de partir

A lire aussi :

La Jim Thompson House à Bangkok 

Guide Bangkok Gratuit

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire