River Kwai Bridge Kanchanaburi

Pont de la rivière Kwai, Kanchanaburi visite

Pont de la Rivière Kwai, Kanchanaburi sur le tracé du Chemin de Fer de la Mort

River Kwai Bridge Kanchanaburi

Pont de la rivière Kwai à Kanchanaburi

Conseil visite Pont de la rivière Kwai dans la province de Kanchanaburi, situé à 130 km à l’ouest de Bangkok en Thailande. Rendue mondialement célèbre suite à la publication du livre Le Pont de la Rivière Kwai rédigé par Pierre Boulle en 1952, la ville de Kanchanaburi est située à 130km au nord-ouest de Bangkok et à 120 km à l’ouest des temples d’Ayuthaya. De nombreux sites touristiques sont à découvrir qu’ils soient en relation avec la Seconde Guerre Mondiale ou alors qu’ils fassent partis du patrimoine historique de la ville et de sa région.

Il faudra compter 3 jours pour bien appréhender la ville de Kanchanaburi et visiter les principaux sites aux alentours.

Kanchanaburi, les sites liés à la Seconde Guerre Mondiale.

Le Pont de la Rivière Kwai (Kanchanaburi)

L’histoire de la ville de Kanchanaburi est étroitement liée à celle de la Seconde Guerre Mondiale et est essentiellement connue pour le pont enjambant la rivière Kwai faisant parti de l’itinéraire du Chemin de Fer de la Mort (Death Railway ou pont de la rivière Kwai).

Construite à partir de la fin de l’année 1942 sous l’occupation japonaise, la voie de chemin de fer doit relier la Thaïlande à la Birmanie (actuel Myanmar) sur un tracé d’un peu plus de 410 km. Considérés comme irréalistes à cause du paysage escarpé, les travaux devaient durer cinq années mais les japonais vont en accélérer sa construction puisque la liaison entre les deux pays sera achevée en 18 mois. Pour se faire les prisonniers Alliés (Pays Bas, Angleterre, Australie) et les paysans des pays voisins vont être enrôlés dans des conditions épouvantables par l’armée japonaise. De nombreux travailleurs vont ainsi y perdre la vie. On estime à 100000 le nombre de morts dont au moins environ 10% sont des prisonniers de guerre.

Le pont sur la rivière Kwai reste aujourd’hui le premier attrait touristique de la ville de Kanchanaburi. Long de 300m, le pont de la Rivière Kwai peut être emprunté à pieds. Initialement construit en bois, il fût bombardé par les Alliés en 1945 pour être ensuite remplacé par un pont métallique. Chaque année, à la fin du mois de novembre et pendant deux semaines, vous pourrez assister à un festival (son et lumières) retraçant cet épisode de l’histoire.
Enfin, il est également possible d’emprunter quotidiennement un train qui parcourt la route historique du Chemin de Fer de la Mort depuis la gare de Nam Tok. Le train s’arrête notamment à la station de Tham Krasae (Krasae Cave) où vous pourrez visiter la grotte de Krasae hébergeant une image sacrée de Bouddha.

Le musée JEATH War Museum (Kanchanaburi) :
La reconstitution d’une hutte en bambou rappelle les conditions dans lesquelles étaient logés les prisonniers de guerre. Des photos, dessins et autres objets éclectiques sont présentés dans le musée et donnent un petit aperçu des conditions de l’époque.

Le musée Thailand-Burma Railway Center (Kanchanaburi) :
Ce musée révèle toute l’histoire de la ligne de chemin de Fer de la Mort reliant la Thaïlande à la Birmanie (Myanmar) depuis sa construction jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Il est judicieux de faire cette visite avant d’emprunter le train.

Le cimetière militaire des Alliés (Kanchanaburi)
Situé en centre-ville, ce cimetière rassemble les tombes de 7000 prisonniers (anglais, australiens et néerlandais). Ce lieu chargé en émotion rappelle aux visiteurs les conditions effroyables dans lesquelles sont décédés ces jeunes soldats.

Kanchanaburi, les autres visites à faire en centre-ville
Pakprak Road (Hetitage walking Street)
Il s’agit du centre historique de la vieille ville de Kanchanaburi. Vous pourrez y voir d’anciennes maisons qui étaient autrefois le centre commercial de la région. Vous trouverez quelques signalétiques de couleur jaune donnant des informations architecturales et historiques sur les maisons de cette rue. Situé au croisement des rivières Kwai Noi et Kwai Yai, l’emplacement de cette rue était idéal pour le transport des marchandises. La plupart de ces boutiques appartenaient à de riches commerçants chinois qui utilisaient ces maisons comme magasin au rez de chaussée et comme lieu de résidence à l’étage.

Un des plus anciens bâtiments du quartier est le Kanchanaburi Hotel qui n’est plus en activité aujourd’hui mais qui est remarquable de par ses multiples couleurs et signes du zodiaque sur sa façade. Il ne faudra également pas manquer le bâtiment de style colonial Sino-Portugais appelé la Sitthisang House. De couleur jaune, cette maison a été construite en 1920 sous le règne de Rama V. Elle tient son nom des propriétaires et à aujourd’hui été transformée en café.

Dans le voisinage de la Pakprak Road se trouvent également le Talad Kao (vieux marché) où vous trouverez tous les ingrédients nécessaires à la préparation d’un délicieux plat thaï ainsi que les ruines d’un ancien cinéma le Ha Singha Rama.

Enfin, pour profiter d’un magnifique couché de soleil sur la rivière Kwai Yai, rendez-vous à la pagode Wat Nua.

Kanchanaburi, les visites à faire dans les environs du pont de la rivière Kwai :

Muang Sing Historical Park à 45km de la ville de Kanchanaburi
Il s’agit du plus ancien site historique connu de la province du Kanchanaburi. Ce parc renferme les vestiges de temples Khmer datant du 13ème et 14ème siècle. Ils sont considérés comme ceux les plus à l’ouest construits par la civilisation angkorienne, les temples d’Angkor au Cambodge étant le point central de l’ancien empire Khmer.
Le parc historique de Muang Singh est en dehors des circuits touristiques et donc peu fréquenté. Ce site vaut toutefois le détour pour son temple principal le Prasat Muang Sing qui est du même style que celui du Bayon au Cambodge mais aussi pour les trois autres ruines et l’ensemble du parc qui s’étend sur 730 000m2.

Erawan Waterfall (cascades d’Erawan)
Situées dans un parc de 550km2 à 65km de la ville de Kanchanaburi, les cascades d’Erawan sont les plus fréquentées parmi toutes celles présentes dans la région (les autres sont notamment celles de Sai Yok Yai, Sai Yok Noi, Huay Mae Khamin…). La cascade d’Erawan est composée de 7 niveaux, les 3 premiers niveaux étant les plus faciles d’accès. De bonnes chaussures sont nécessaires pour éviter de glisser et sont essentielles pour arriver au sommet du dernier niveau (soit à environ 2km du point de départ).

La baignade est autorisée, toutefois nous vous conseillons de revêtir une tenue de bain adaptée puisqu’il s’agit d’un site vénéré par les thaïlandais du fait de sa ressemblance avec l’éléphant blanc à trois têtes Erawan de la religion hindouiste.

Vous pourrez également visiter l’une des quatre grottes présentes dans l’enceinte du parc (Tham Wang Badang, Tham Phra That…).

Hellfire Pass Museum (le col du feu de l’enfer)
A 40mn du centre de Kanchanaburi (80 km) et à l’iniative du gouvernement australien,ce site combine à la fois l’accès à un petit musée puis à une portion de la ligne considérée comme la plus difficile et la plus endeuillée de tout le parcours reliant la Thaïlande à la Birmanie. Il faut compter 1h pour suivre le tracé le plus court.

Ce mémorial rend hommage à tous les travailleurs du Chemin de Fer de la Mort et fait comprendre aux visiteurs l’enfer et les atrocités subis par ces prisonniers lors de la Seconde Guerre Mondiale.

A lire également :
Guide Bangkok à lire et à télécharger
Hotels Thailande, comment choisir son hôtel en Thailande ?
Shopping Bangkok, où faire du shopping ?
Visite de Bangkok en 3 jours, mode d’emploi

Suivez notre actualité voyage et nos conseils de visite pour la Thailande sur twitter.