visa japon comment faire

Visa Japon, faut-il un visa pour voyager au Japon ?

visa japon comment faire

Visa Japon : les formalités pour obtenir un visa Japon

Les ressortissants des pays signataires des « accords d’exemption réciproque de visa » avec le Japon sont exemptés de demande de visa pour toute entrée sur le territoire Japonais. A condition que leur voyage ou leur séjour au Japon s’inscrit dans le cadre d’un voyage touristique de courte durée. (visa Japon touriste)
Cette durée varie en fonction des nationalités : les ressortissants Français peuvent rester au Japon sans visa s’ils ne séjournent pas plus de 90 jours sur l’archipel nippon dans le cadre de leur séjour touristique.

Les ressortissants de ces pays ci-dessous peuvent voyager au Japon sans visa à condition de n’y rester que 90 jours maximum (exemption de visa Japon)
Andorre, Australie, Argentine, Bahamas, Belgique la Barbade, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Guatemala, Honduras, Islande, Israël, Italie, Lesotho, Luxembourg, République Dominicaine, République du Salvador, Macédoine, Malte, Ile Maurice, pays-Bas, Norvège, Portugal, République Tchèque., Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Monaco, Nouvelle Zélande, Pologne, Slovénie et Etats-Unis, Saint-Marin, Singapour, Slovénie, , Surinam, Suède, Tunisie, Turquie et Uruguay

Les ressortissants des pays suivants (Autriche, Allemagne, Irlande, Liechtenstein, Mexique, Suisse et Royaume Uni) peuvent eux séjourner au Japon sans visa pour une durée de séjour de 6 mois maximum.

Pour bénéficier d’une exemption de visa Japon, il faut que le voyageur dispose :

– D’un passeport en cours de validité (le passeport doit être valable à votre date de retour), les passeports non biométrique sont acceptés.
– D’un billet d’avion aller-retour pour le Japon (avec une date de retour ne dépassant pas la durée maximal autorisée par votre nationalité)

A l’arrivée au Japon (à l’immigration), un tampon vous sera visé sur votre passeport avec la mention du « statut de visiteur temporaires », ce tampon vous fera office de visa pour le Japon.
Avec le « statut de visiteur temporaire », vous pourrez bénéficier de l’offre du Japan Rail Pass. Cependant, il ne vous autorisera pas à travailler sur le territoire japonais pendant la durée de votre séjour.
Pour les voyageurs d’affaires, l’exemption de visa Japon n’autorisent dans aucun cas son titulaire d’exercer une activité professionnelle sur le territoire japonais. Les voyageurs d’affaires pourront cependant négocier des contrats, rencontrer des clients et prospects, prendre des commandes, assister ou participer des conférences ou à des expositions.

L’exemption de visa Japon pour un séjour temporaire sur l’archipel est valable pour les types de séjours suivants : les voyages touristiques au Japon, les transits, les visites à la famille ou aux amis, les voyages d’affaires (négociations de contrats), les stages non rémunérés les voyages d’études, les participations à une conférence.
Il n’est pas possible de prolonger la durée de séjour une fois sur place. Pour un séjour de plus de 90 jours, vous devez demander un visa « longue durée » à l’ambassade du Japon.

Pour plus de précisions, veuillez contacter l’ambassade du Japon à Paris :
Ambassade du Japon :

7, avenue Hoche
 75008 PARIS 
Tél. : 01 48 88 62 00

Le service s’occupant des Visa est ouvert du lundi au vendredi entre 9h30 et 12h30.

Pour obtenir un visa Japon long séjour, il vous faudra en faire la demande à l’ambassade du Japon à Paris. La présence physique du demandeur est obligatoire au moment du dépôt de la demande.
Pour réaliser une demande de visa Japon longue durée (plus de 90 jours), vous devez constituer un dossier : fournir un formulaire de demande de visa, auquel vous devrez joindre une photo d’identité de moins de 6 mois, votre billet d’avion aller-retour (billets électroniques acceptés), une lettre de mission de votre entreprise précisant le motif et la durée de séjour visée par le cachet de l’entreprise (pour un voyage d’affaire de plus de 90 jours), un justificatif de l’entreprise implantée au Japon (pour les voyage d’affaire), le programme de séjour.
Le prix du visa Japon Longue durée est de 28 euros pour un visa à entrée unique et 56 euros pour un visa japon longue durée à entrée multiple. En cas d’acceptation du dossier, un délai de 3 à 5 jours est à prévoir pour l’obtention du visa Japon.

Pour les autres cas, contactez l’ambassade du Japon pour plus d’informations.

Le Visa Japon vacances-travail :

A l’image de l’Australie, le Japon a mis en place un visa permettant aux jeunes de découvrir le pays tout en les autorisant à exercer une activité rémunérée au cours de son séjour au Japon.
Pour être éligible au visa japon vacances-travail, vous devez être âgé entre 18 et 30 ans (ne pas dépasser l’âge de 31 ans à la date de la constitution du dossier de demande), être titulaire d’un passeport en cours de validité, ne pas être accompagné d’enfants lors du séjour au Japon, être en possession d’un billet aller-retour, disposer d’un solde d’au moins 4500 euros sur votre compte bancaire, ne pas avoir bénéficier antérieurement du visa vacances-travail.
Pour constituer une demande de visa japon vacances-travail, il vous faudra présenter les documents originaux ainsi que les photocopies (pour le passeport) :
– Le passeport en cours de validité
– Le formulaire de demande de visa japon rempli
– Une photo de moins de 6 mois à coller sur le formulaire
– Un justificatif financier au nom du demandeur avec un solde minimum de 4500 euros
– Un billet d’avion aller-retour (e-ticket accepté)
– Une lettre de motivation détaillant votre intérêt pour le Japon
– Votre programme de séjour au Japon
– Un cv
– Un certificat médical de moins de 1 mois

Le visa japon vacances-travail est entièrement gratuit. En cas d’acceptation de votre dossier, un délai de 3 à 5 jours est à prévoir pour l’obtention du visa. Le visa Japon vacances-travail est délivré pour une période de séjour d’un an maximum.

Conseils concernant les formalités de visa Japon :

Méfiez-vous de la validité de votre visa japon (ou de l’exemption du visa japon) dans la planification de votre séjour, une validité de 90 jours n’est pas équivalent à 3 mois. Si vous arrivez au Japon le 13 juin, il vous faudra repartir du pays avant le 10 septembre.
À la sortie de l’immigration, veuillez vérifier que votre passeport a bien été tamponné avec la date d’arrivée et le statut de « visiteur temporaire ». L’absence de tampon ou du statut de visiteur temporaire sur votre passeport peut se révéler un problème. L’absence de la mention « visiteur temporaire » vous empêchera d’échanger votre contremarque JR contre votre Japan Rail Pass. Pire, vous pourrez être considéré comme un immigrant clandestin et avoir des problèmes à votre sortie de territoire en cas d’absence de tampon visa sur votre passeport.
Le visa Japon touristique (ou l’exemption de visa) implique que vous devez quitter le territoire japonais à l’issue de votre séjour au Japon. Ne cherchez pas à contourner les règles en partant dans un pays limitrophes (Corée) dans le but de revenir au Japon et de postuler à nouveau pour un visa touriste de 90 jours au Japon. Vous risquerez de vous faire refouler à l’immigration.

A lire également :
Guide Japon à télécharger avant de visiter le Japon
Acheter un Japan Rail Pass pour un voyage au Japon, est-ce nécessaire?
Les JR Pass régionaux, une solution économique pour visiter le Japon 

Suivez nos bons plans sur le voyage Japon sur notre compte twitter.